Chargement

Veuillez patienter...

Poursuivre mes achats Voir mon panier
Poursuivre mes achats
Voir mon panier
#indonesie

L’Indonésie, magie de la création

Gianyar (Bali, Indonésie)

Le Bambou, plante la plus prolifique de la Planète, voit son développement régulé par une chenille parasite qui joue un rôle en freinant la multiplication des pousses. La disparition de cette chenille, dit-on, engendrerait un tel développement des bambous, qu'ils proliféreraient et envahiraient l’île entière. Utilisé massivement dans la construction, le bambou est un matériau écologique et économique, une pousse d'un an suffit pour en faire une pièce maitresse de charpente. Des petits ateliers, bien souvent composés de familles venues de l'ile voisine de Java, s'attachent à la fabrication de meubles traditionnel, mais aussi moderne. Esprit nature, intérieur jeune, rêve et volupté d'une ambiance tropicale rivalisant d'esthétisme.

Yogyakarta (Java, Indonésie)

Ville culturelle de Java, c’est un centre artisanal à ciel ouvert. Là, dans la proche banlieue, à l'ombre menaçante du volcan Merapi, des artisans-paysans transforment le bambou sauvage en meuble et mobilier. Parfois impropre à être utiliser comme matériaux de construction, en raison de ses pousses tortueuses, le Bambou sauvage est ingénieusement adapté pour la construction mobilière. Les artisans concilient sans cesse les formes tracassées et tordues à l'esthétisme d'intérieur. Chaque pièce est unique en son genre car inspirée de la forme de chaque  bambou. Plante dotée d’une poussée rapide, il parait qu'à certaines périodes on peut le voir pousser à l'œil nu, ce matériau réuni toutes les caractéristiques d'un produit naturel, dont l'utilisation respecte les équilibres écologiques. Robustesse et charme caractérisent ce bambou sauvage qui emmènera une touche d'exotisme dans votre intérieur, ou votre véranda.

Solo, dans le centre de l'ile de Java (Indonésie)

Bien connu pour ses menuisiers qui œuvrent à la restauration et au recyclage de bois anciens, est un centre du "travail " du rotin. Détrôné par le "rotin synthétique" (plastique), et la légèreté des structures aluminium imputrescibles, le rotin retrouve aujourd'hui un nouveau souffle, du fait d'abord de son prix et surtout par de nouveaux procédés qui valorisent l'aspect du rotin en lui donnant un style très contemporain.

Avant son tressage, le rotin est enfoui dans l'argile et sa fermentation contrôlée, ce qui lui donne une couleur d'un gris vieilli, très contemporain, et surtout lui confère solidité et protection, ce qui renforce sa conservation.

Jepara (Java, Indonésie)   

Ville historique de la fabrication de meuble, Jepara s'est fait connaitre pour ses fabrications de meubles de jardin. L'utilisation de teck de qualité, règlementé et correctement séché sont un label de qualité.  L'utilisation d'accessoires adaptés, bien souvent réalisés dans des ateliers de fonderie des villes voisines, permet de proposer un mobilier de jardin en teck de qualité, sachant résister au temps. Bois noble, pratique et esthétique, ils remplaceront avantageusement les plastiques jaunissant de nos salons de jardin.

La Fabrication de meuble en teck, en Acajou, en mindi est restée une activité artisanale autant sur l'ile de Java que sur celle de Bali. Production avant tout familiale, les meubles de par leur fabrication artisanale, font de leurs imperfections des signes d'unicité et le charme de l'authenticité. Initialement réservé au marché domestique, les ateliers de meubles sont situés à Jepara à l'est de Java, sur le bord de la mer de Java. Cet artisanat a gagné l'ouest de l'ile, dans les régions de Yogyakarta et de Solo, au pied du volcan Merapi qui régulièrement crache ses sables et magmas en fusion. De nombreuses familles s'adonnent à l'ébénisterie. Sous l'influence des voyageurs, ils ont développé et reproduit des meubles coloniaux, très prisés des européens. Utilisant l'acajou, bois noble, facile à travailler et au touché soyeux, les artisans avec des outils rudimentaires, ont réalisé des prouesses d'ébénisterie, pendant une décennie. Hélas la mauvaise gestion de la ressource, sous l'effet d'une demande disproportionné, a stoppé en plein vol cette activité. Reprise en main par les autorités, sous le contrôle d'organismes internationaux, la gestion du bois s'est depuis amélioré et a permis une renaissance de cet artisanat du meuble qui a su s'adapter à une demande plus contemporaine et qui offre encore aujourd'hui de magnifique modèle.

La proximité de l'ile de Java, l'attrait économique certain de Bali, a attiré bon nombre d'ouvriers et d'artisans javanais. Dans la région de Tabanan, en bordure de la route menant au seul embarcadère pour Ferryboat, reliant Bali à Java, de nombreux ateliers de soudeurs, ferronniers, se sont installés. Spécialisés au départ dans le fer forgé, soudeurs de métier, anciens forgerons du bâtiment, ces ateliers ont très vite évolués vers les métiers d'art. Animaux familiers, objets utilitaires, les créations touchent maintenant la décoration de la maison. Le développement de l'industrie hôtelière avec la boutique déco des hôtels 5 Etoiles, ressorts et établissements Spa, a favorisé un artisanat métallier de grande classe. Fresques, décorations murales, l'imagination est sans limite. D’une esthétique remarquable, ils s’intègreront dans tous les intérieurs et donneront un cachet à votre chez vous.

À partir de souches d'arbres, récupérés dans les forêts de l'archipel Indonésien, de Bornéo à la Papouasie Nouvelle Guinée, les artisans Balinais ont, dans un esprit "nature et récupération" redonnés vie à de vieilles souches promises au compost ou au feu. Nettoyés, poncés et patinés, les souches sont "établies" en fonction de leur forme originelle, pour recevoir une table basse, une table repas ou une console. Ainsi nés de l'imagination mais aussi du souci de recycler, ces objets sont de véritables pièces uniques, qui trouvent place naturellement dans une entrée, un salon ou en véranda. Ils se prêtent à toutes sortes d'utilisations, porte plantes, meuble d'entrée, ou tables pour vos invités.